Aujourd’hui 21 août nous allons explorer la Baie Isabella à la recherche de la baleine boréale. Hélas, la journée est grise et brumeuse, la visibilité réduite. Et je suis malade. Bref, une triste journée en perspective mais qui, comme toujours, réservera quelques belles surprises.

La baie est réputée pour ses baleines boréales : plus d’une centaine a pu être repérée ici en une seule observation. Et les naturalistes du Boréal espèrent bien nous faire découvrir cet animal rare. La baie Isabella est d’ailleurs située au sein d’une zone protégée dans laquelle plusieurs centaines de ces mammifères marins viennent ici se nourrir avant l’hiver.
Oui mais voilà, la zone protégée s’appelle Ninginganiq, et en Inuktituk ça veut dire à peu près « le lieu où règne le brouillard« . Tout un programme, donc…
Et du brouillard, il va y en avoir : pas facile d’observer quoi que ce soit ce matin. Mais pour compenser cette misérable visibilité nous allons découvrir un pack de banquise égaré bien au sud. C’est habituel en cette région et en cette saison, en raison des courants qui descendent du nord de la mer de Baffin. Et ce sera l’occasion une nouvelle fois d’aller faire une petite balade en Zodiac au plus près de la glace. Toute plate cette fois-ci.

La journée s’éternise après avoir repris la navigation plein ouest : il y a du chemin à parcourir cette nuit. Quelques vieux icebergs fondus émaillent notre trajet, attendant la fin de leur fonte. Le couleur intense est un signe, on le sait, de l’age avancé de cette glace millénaire…

 

Ecrire un commentaire