Le voyageur voit ce qu’il voit, les touristes voient ce qu’ils sont venus voir