Le Cercle d’or

Partager sur facebook

Chargement de la carte, merci de patienter…

Premiers pas en Islande

Ce matin nous essayons de prendre notre petit déjeuner assez tôt pour être disponibles à 8h30 afin de récupérer la voiture. Un copieux petit déjeuner aidera à faire un peu passer la nuit. Pas mauvaise pour moi, moins bonne pour Béatrice.

Une personne d’Europcar vient nous récupérer un peu avant 9h et nous conduit à l’agence, quelques km plus loin. Signature, prise de l’assurance complémentaire, découverte de la voiture. Je prends le volant, Béatrice est notre co-pilote. Enfin en principe : elle n’a pas repéré où nous sommes, ni par quelle route nous devons partir, ne saura pas retourner chez Europcar au retour du circuit. Bref, quelques tensions habituelles après deux mauvaises nuits.

Quelques kilomètres et une ou deux explications plus loin et les choses rentrent dans l’ordre.

Le temps est couvert, il pleuviote, il fait entre 6° et 8°C. Mais c’est ce qu’on attendait, on est bien équipés, tout va bien.

Un peu de route gravillonnée pour découvrir un peu mieux les joies de  l’Islande.

Þingvellir

La route se passe bien jusqu’au site de Thingvellir (Þingvellir en islandais et son alphabet si spécial). Nous y attend une faille tectonique de surface exceptionnelle. D’un côté on est en Europe, de l’autre on est sur le continent américain !

Le paysage est surprenant, le temps se met au beau, on va passer là presque 2h au lieu de l’heure prévue !

 

Islande - 2011-06-02, 11h08mn00 - IMG_2962_DxO Panorama_WP

Ces paysages ont été le théâtre d’événements qui constituent le cœur de l’histoire de la nation islandaise. En effet, la plaine, et en particulier la zone à proximité de la faille Almannagjá, est le lieu originel de rassemblement d’un des plus vieux parlements du monde, l’Alþing, qui y fut fondé dès 930, moins d’un siècle après le début de la colonisation de l’Islande. (Wikipedia)

Islande - 2011-06-02, 10h53mn18 - IMG_2937_DxO_WP

Geysir

On se dirige ensuite vers Geisir. Malheureusement la route prévue est fermée, et nous faisons un long détour qui ne nous permet pas de rattraper notre retard. On arrive sous une petite pluie intermittente : il est temps de mettre les pantalons étanches et la veste de randonnée.

Le site est assez petit : quelques fumeroles sentant les sels de souffre ; quelques marmites d’eau bouillonnante et un geyser très régulier, Strokkur, qui jaillit à une vingtaine de mètres toutes les 5 minutes.

Ce site a donné son nom à tous les geysers du monde : Geysir, son geyser principal, jaillit seulement quelques fois par an, sans prévenir…

On s’attarde un peu histoire de faire films et photos de la chose sous toutes les coutures. Une halte au snack pour manger un peu et on repart vers les chutes de Gullfoss, un peu plus loin.

Islande - 2011-06-02, 13h33mn04 - IMG_3011_DxO_WP
Islande - 2011-06-02, 14h28mn34 - IMG_3091_DxO_WP

Le temps est toujours couvert à l’arrivée, mais on s’habitue. Quelques minutes de marche et on découvre cette énorme chute d’eau en deux étages, large et puissante. Un petit Iguazu. On descend le petit chemin en contrebas et on va voir le site au plus près : les embruns nous entourent, on est vite trempés. Enfin, à l’extérieur, car on a toujours nos vêtements étanches.

C’est juste un peu difficile pour faire des prises de vue…

Islande - 2011-06-02, 15h50mn25 - IMG_3109_DxO Panorama_WP
Islande - 2011-06-02, 16h25mn09 - IMG_3133_DxO Panorama_WP

On repart enfin pour aller à notre lieu de couchage : une petite auberge près de Selfoss.

On avait prévu d’aller ensuite près du volcan Hekla, mais finalement l’énergie fait défaut. Un repas local à 19h, un moment pour rédiger le début de ce journal de bord et au lit !

Au passage, la vie est chère en Islande : le petit repas tout simple (mais bon) (mais simple) nous a coûté l’équivalent de 60€ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À méditer…

L’homme qui veut s’instruire doit lire d’abord, et puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris.

Giacomo Casanova