De Fish River Canyon au désert du Namib

Partager sur facebook

Aujourd’hui, journée de transfert : nous quittons Fish River Canyon en direction du nord, au bord du désert du Namib. Un désert de sable rouge-orange comme on l’imagine en rêve. Direction le Wolvedans Dunes Camp.

Chargement de la carte, merci de patienter…

Notre trajet nous fait partir un peu avant 10h ce matin, pour un premier tronçon de vol en direction de Luderitz, sur la côte atlantique : il faut remplir les réservoirs de “BOY” : dans la carlingue et dans les deux ailes. Un peu moins d’1h30 de vol pour 250km. Ensuite, second parcours vers le nord, 180km, un peu moins d’une heure. Les paysages changent à chaque instant, on est sur un livre ouvert sur la géologie du pays…

Il aurait fallu entre 6 et 8h, sans compter les arrêts, pour faire le trajet de 400km par la route et sur les pistes !

Mais pour commencer, comme nous avons le temps et que la météo s’annonce clémente, notre pilote nous fait un petit cadeau : un vol panoramique à l’intérieur même du canyon !

9h45 : Pilote et avion prêts pour le décollage !
9h58 : on vient de décoller !
9h59 : sur notre droite, sur le bord du plateau, à gauche de la photo, Fish River Canyon Lodge
10h01 : on fonce dans le canyon !
10h06 : pilotage précis, impressionant. Nous sortons déjà du canyon...
10h15 : cap sur Luderits, à 220km droit devant.
10h21 : un géologue serait aux anges ici !
10h41 : début du désert de sable
10h45 : des restes de strates de roche érodées par des millions d'années...
11h07 : nous arrivons à Luderitz. A notre droite, au nord, les dunes de sables s'étendent à perte de vue.

Au premier plan on remarque un alignement de dunes, un peu comme des arêtes de poisson. Cet alignement est provoqué par la présence d’un affleurement rocheux, proche de notre position, sous le vent duquel se concentrent des tourbillons et des perturbations de l’écoulement du vent dominant, Sud-Nord…

Après avoir fait le plein à Luderitz, direction nord, vers Wolvedans Dunes lodge, dans ce fameux désert du Namib…

11h57 : nous quittons Luderitz au-dessus des champs de dunes...
12h09 : la couleur des dunes varie selon l'appareil photo et la direction. Beige, ocre, rouge...
12h23, direction est. Le sable est rouge maintenant, la roche est noire, volcanique.
12h23, vers l'océan. Les dunes semblent déchiquetées par le vent, les reflets noirs sont de la magnétite...
12h32 : qui peut imaginer, devant ces ravinement, que nous sommes en plein désert ?
12h40 : nous arrivons. Le sol est constellé de petites tâches rondes...

Je me suis amusé à retrouver toutes les vues des photos dans Google Earth : les vues représentées sur les photos sont positionnées sur la carte au début de l’article, mais aussi sur les vignettes qui suivent. Sur PC, le lien vous envoie à la même vue que la photo (lieu, orientation). Si vous avez installé Google Earth, bien entendu…

Nous voilà arrivés. Il fait chaud, le lodge n’est pas très loin. Nous avons quitté ce matin un environnement rocheux pour nous retrouver dans un désert de sable ocre-rouge. Le changement de paysage est étonnant, même si nous restons toujours dans un pays désertique…

Nous avons hâte de gagner notre hébergement et de manger un morceau…

Aujourd’hui, journée de transfert : nous quittons Fish River Canyon en direction du nord, au bord du désert du Namib. Un désert de sable rouge-orange comme on l’imagine en rêve…

Chargement de la carte, merci de patienter…

Notre trajet nous fait partir un peu avant 10h ce matin, pour un premier tronçon de vol en direction de Luderitz, sur la côte atlantique : il faut remplir les réservoirs de “BOY” : dans la carlingue et dans les deux ailes. Un peu moins d’1h30 de vol pour 250km. Ensuite, second parcours vers le nord, 180km, un peu moins d’une heure. Les paysages changent à chaque instant, on est sur un livre ouvert sur la géologie du pays…

Il aurait fallu entre 6 et 8h, sans compter les arrêts, pour faire le trajet de 400km par la route et sur les pistes !

Mais pour commencer, comme nous avons le temps et que la météo s’annonce clémente, notre pilote nous fait un petit cadeau : un vol panoramique à l’intérieur même du canyon !

9h45 : Pilote et avion prêts pour le décollage !
9h58 : on vient de décoller !
9h59 : sur notre droite, sur le bord du plateau, à gauche de la photo, Fish River Canyon Lodge
10h01 : on fonce dans le canyon !
10h06 : pilotage précis, impressionant. Nous sortons déjà du canyon...
10h15 : cap sur Luderits, à 220km droit devant.
10h21 : un géologue serait aux anges ici !
10h41 : début du désert de sable
10h45 : des restes de strates de roche érodées par des millions d'années...
11h07 : nous arrivons à Luderitz. A notre droite, au nord, les dunes de sables s'étendent à perte de vue.

Au premier plan on remarque un alignement de dunes, un peu comme des arêtes de poisson. Cet alignement est provoqué par la présence d’un affleurement rocheux, proche de notre position, sous le vent duquel se concentrent des tourbillons et des perturbations de l’écoulement du vent dominant, Sud-Nord…

Après avoir fait le plein à Luderitz, direction nord, vers Wolvedans Dunes lodge, dans ce fameux désert du Namib…

11h57 : nous quittons Luderitz au-dessus des champs de dunes...
12h09 : la couleur des dunes varie selon l'appareil photo et la direction. Beige, ocre, rouge...
12h23, direction est. Le sable est rouge maintenant, la roche est noire, volcanique.
12h23, vers l'océan. Les dunes semblent déchiquetées par le vent, les reflets noirs sont de la magnétite...
12h32 : qui peut imaginer, devant ces ravinement, que nous sommes en plein désert ?
12h40 : nous arrivons. Le sol est constellé de petites tâches rondes...

Nous voilà arrivés. Il fait chaud, le lodge n’est pas très loin. Nous avons quitté ce matin un environnement rocheux pour nous retrouver dans un désert de sable ocre-rouge. Le changement de paysage est étonnant, même si nous restons toujours dans un pays désertique…

Nous avons hâte de gagner notre hébergement et de manger un morceau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À méditer…

Un voyage de 1 000 km commence toujours par un pas

Lao Tseu

Namibie