Du Kalahari au Fish River Canyon

Partager sur facebook

Aujourd’hui, safari très matinal dans les dunes rouges du Kalahari, puis envol vers le grand sud de la Namibie, sur le canyon de la rivière Fish. Une journée bien remplie en perspective…

Allez, allons-y : réveil de nuit, on part à 6h30 !

Safari au petit jour

Un bon repas et une bonne nuit de sommeil et nous voilà repartis en safari, au petit matin, dans le froid du désert… Quand je dis froid, ça n’est pas une vue de l’esprit : notre guide a prévu des couvertures, nous avons mis les pulls, les gants, les bonnets ! On se croirait au ski !

7h du matin : qui a dit qu'il faisait trop chaud dans le Kalahari ?

Nous croisons notre springbok albinos, fidèle au poste, au même endroit qu’hier. Les étendues arides sont parsemées de termitières, sortes de dômes arrondis dont beaucoup sont abandonnés : quand une colonie de termites a épuisé son environnement, elle quitte la termitière pour aller en bâtir une plus loin… C’est ça, l’écologie…

Fidèle au poste, notre amie albinos nous surveille

Le jour s’est levé, les ombres, immenses, vont vite raccourcir. Le froid diminue déjà : bientôt nous pourrons revenir à des tenues plus estivales.

Soudain, nos sens de pisteurs (encore inexistants mais aidés par notre guide, l’impression y est) nous alertent : nous sommes observés. Sur la crête d’une des collines, une étrange tête aux grandes oreilles nous fixe avec insistance..

Presqu'au centre de la photo, quel est cet étrange animal qui nous observe ?

Rencontre avec nos premières girafes. Toute une famille. On les croise plus facilement au petit matin nous dit le guide.

La rencontre avec nos premières girafes !
Il faut bien baisser la tête pour aller manger les buissons

Un peu plus loin nous croisons des oryx, l’animal emblématique de la Namibie. Petits, généralement en troupeaux, ils sont très craintifs.

Un animal splendide, que nous verrons durant presque tout notre séjour…

L'oryx est l'animal emblématique de la Namibie
Les oryx sont craintifs : le moindre bruit et ils fuient...

Il est temps de rentrer au lodge, dans cette chaude lumière du matin, pour récupérer nos affaires et prendre la route du grand sud : Fish River Canyon !

Le matin et le soir les contrastes de couleurs sont "sauvages"

Il est temps de partir, direction le sud du pays : Fish River Canyon !

Fish River Canyon

Presque 500km en ligne droite nous séparent de notre destination. Environ 2h de vols à découvrir de nouveaux paysages étranges.

De l'eau dans le méandre de la rivière !

Pour ceux qui passent par la terre, c’est entre 4 et 5h de route et de pistes, sans compter les temps d’arrêt. Une grosse journée de circulation éprouvante. Pour nous, le temps est moins long. Béatrice, la plus petite du groupe, est toujours “installée” à l’arrière, avec les bagages. Moi qui suis le plus grand, suis invité à prendre place à côté du pilote. Comme il ne parle qu’anglais et que je suis quasiment le traducteur du groupe, nous discutons régulièrement (à terre) : il sait que j’ai pris de nombreuses heures de pilotage alors il me propose de prendre le manche. Content je suis ! Nous répèterons cette expériences plusieurs fois : je m’en sors très bien. Cap, vitesse, altitude : les basiques sont respectés. Bon, les décollages, approches et atterrissages, ce sera pour une autre fois, dans un autre monde…

Les conditions de vol s'y prêtent, alors le pilote me confie le manche...
Les méandres du canyon de la rivière Fish
Notre lodge pour les deux prochaines nuits, au raz du canyon !

13h, nous avons rejoins notre lodge, posé nos affaires, mangé un morceau. Le paysage est impressionnant. Nous sommes à un peu moins de 1000m d’altitude, la journée s’annonce chaude.

Rendez-vous est pris en fin de journée pour le traditionnel “sundowner” : l’apéro au coucher de soleil.

Le panorama devant le lodge et sa vue plongeante dans le canyon !
La terrasse du lodge donne directement sur le canyon
L'arbre carquois, autre emblème de la Namibie

17h30, nous embarquons dans les 4×4 pour aller un peu plus loin sur la berge du canyon, assister au coucher de soleil et prendre le verre qui s’impose !

Le paysage de pierres, d'euphorbes et d'arbres à canyon...
Les ombres s'allongent, bientôt le coucher du soleil
Ces euphorbes ressemblent à des cactus : simple convergence évolutionniste.
Le soleil se cache, nous plongeant dans l'ombre d'une nuit étoilée
Nos 4x4, à l'heure de l'épéro
Demain nous sommes censés descendre dans le canyon par là !
La marche fait quand même 300m : attention Béa !
Après le coucher du soleil, les euphorbes prennent des formes fantasmagoriques !

Après réflexion, et après avoir pris l’avis du guide, nous décidons d’annuler la randonnée de demain : trop escarpée, trop risquée. Et Béa a toujours un genoux en vrac…

Demain, descente dans le canyon en 4×4 !

Une réaction sur “Du Kalahari au Fish River Canyon

  1. Superbe ! En Tanzanie, j’ai adoré les girafes et les couchers de soleil. Mais on n’avait pas le froid de la Namibie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

À méditer…

Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés.

Carlo Goldoni

Namibie